ΤΟ ΚΡΑΤΟΣ – LE POUVOIR

Noir encore. Pourtant dehors, aujourd’hui, il fait beau et le ciel est bleu. Mais dans la foulée des images d’hier, il y en a d’autres qui se sont bousculées dans mon espace mental, celles des portraits de politiciens que j’avais peints naguère.

TO KRATOS, le Pouvoir.
Il a un champ d’expression infini, mais pour notre malheur, il s’exerce de préférence à nos dépens.
L’immense théâtre des relations de dominant à dominé a une scène de prédilection, la politique, où la soif de pouvoir s’étanche selon des règles que les politiciens changent, ignorent, contournent en un jeu sans fin de mensonges et de trahisons.
Voulez-vous voir les visages des politiciens, tels qu’ils se révèlent dans la lumière crue de l’art brut?
En voici quelques uns:

Cacique 1
Éructation ravinée
Mépris baveux
Haleine avinée
Crachat de mots creux

Cacique 2
Attention obtuse
Entêtement enroché dans des certitudes millénaires, sexuées, reptiliennes et inquestionnables
La répression sera sanglante

Cacique 3
Oeil de verre, oeil de sang
Mots salivés
Sale hiver

Cacique 4
Noirceur des desseins
Étroitesse du point de vue
Pas de pensées
Pas de pitié

En voulez-vous d’autres? J’en ai toute une collection!