ΗΕΛΛΗΝΙΚΟΣ ΚΑΦΕΣ – CAFÉ GREC

Un bon café sur la terrasse d’un kafenío, en Grèce, quoi de meilleur? C’est d’ailleurs l’évocation de cette sensation si délicieuse qui a donné son titre à ce blogue sans queue ni tête (ni cul), comme le disait vous savez qui. (Mais ça aurait pu tout aussi bien être François Cavanna ou Frédéric Dard. Paix à leur ânes!)

  François Cavanna & Frédéric Dard

Dans la foulée et en guise d’hommage, quelques citations de F. Dard qui transformeront n’importe quelle grisaille en ciel bleu:
« Ce n’est pas la misère qui provoque le besoin d’égalité, mais la richesse. »
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. »
« Ce sont toujours les cons qui l’emportent. Question de surnombre ! »
« Ce qui console de la mort des amis, c’est qu’ils laissent des veuves. »
« C’est au moment de payer ses impôts qu’on s’aperçoit qu’on n’a pas les moyens de s’offrir l’argent que l’on gagne. »
« L’illusion est trompeuse, mais la réalité l’est bien davantage. »

Et de Cavanna:
« La liberté consiste à faire tout ce que permet la longueur de la chaîne. »

Suite au prochain numéro… (peut-être) 😃

BLEU

Le bleu du ciel se décline de mille façons du bleu bleu au bleu blanc rouge, en passant par le bleu citron et le bleu thé, comme l’a dit si justement le grand philosophe Gégène dans son épitre aux Zoizeaux. Ses dix ciples ont ajouté qu’il faut en déduire que le ciel bleu n’existe pas, mais que ce n’est pas une raison pour ne pas y croire. À méditer comme Ilsedoit (le fou du roi Leopold II de Bavière).
Plus prosaïquement, après le noir des deux articles précédents, il faillait un peu de bleu pour qu’on ne sombre pas dans le noir du café. Et puis, aujourd’hui, c’est le jour de la Pâque des chrétiens. Il était donc de bon ton de parler de ciel. Dont tact.
Vivent les citations, les tentations, la bleue de Sion et le bleu de Prusse. Amen.